Climat de fête N°2

IMG_8238Vendredi 13 octobre 2017

Vannes Palais des Arts et Théâtre Anne de Bretagne

Clim’Actions Bretagne Sud a organisé son second « Climat de Fête » avec la participation de  Pierre Rabhi en partenariat avec Joël Labbé, Sénateur du Morbihan, le Parc Naturel Régional du Golfe du Morbihan et les Colibris de Rhuys.

Climat de Fête est un événement festif pour présenter des initiatives locales et montrer le dynamisme des acteurs locaux engagés dans la transition et pour le climat. Mais aussi de favoriser les rencontres tout en créant de nouvelles opportunités d’actions, individuelles et collectives dans une ambiance festive.

 

Rencontre entre Pierre Rabhi & les élèves de Bretagne Sud

22 établissements, 58 classes, 1600 élèves du Morbihan du primaire au BTS

Première conférence de 9h30 à 10h30 animée par Raphaël Souchier et Thierry Varlet Interview de Pierre Rabhi par les élèves de la Touline – Arradon, de Sainte Anne – Plescop, de Beaupré-Lalande – Vannes, de Angelique Mounier – Limerzel, de Notre Dame de Ménimur – Vannes et d’ Anne Franck – Plescop.

Les élèves des établissements suivants participaient à cette première conférence  : Ecole Beaupré Lalande – Vannes, Ecole  la Touline – Arradon, Ecole Marie Curie – Theix,  Ecole Sainte-Anne – Plescop, Ecole Philippe Meirieu – Plougoumelen, Ecole  Angelique Mounier – Limerzel, Ecole Saint Joseph – Plumergat, , Ecole de Groez ven – Ploemel,  le collège Jules Simon à Vannes, le collège de Ménimur – Vannes,  le collège Saint Exupery à Vannes,  le collège Anne Franck à Plescop  et le lycée Lesage à Vannes. 

Seconde conférence de 11h à 12h animée par Thierry Varlet Interview de Pierre Rabhi par les élèves du lycée le Blavet – Pontivy, du lycée Le Sullio – Saint-Jean Brevelay, du lycée Lesage – Vannes, du lycée Kerplouz à Auray et  du lycée Marcelin Berthelot – Questembert

Les élèves des établissements suivants participaient à cette seconde  conférence : le lycée Kerplouz – Auray, le lycée Benjamin Franklin – Auray, le lycée le Gros chêne – Pontivy, le lycée professionnel du Blavet – Pontivy,  le lycée Latouche à Ploërmel,  le lycée horticole de Sullio – Saint Jean de Brevelay,  le lycée Marcelin Berthelot – Questembert,  le lycée Notre Dame du Voeu à Hennebont, le lycée Charles de Gaulle – Vannes et le lycée Lesage à Vannes.

 

Des ateliers ont été organisés pour les élèves avec :

Un repas  PIQUE NIQUE ZERO DECHET a été organisé sur le principe  « j’apporte uniquement ce que je consomme » :  pas de gaspillage de nourriture, pas d’emballage jetable, pas de poubelle.

 

Deux projections au cinéma la garenne à Vannes (13h et 14h30) :

  • Avant première du documentaire « L’intelligence des arbres » de Julia Dordel, Guido Tölke avec un débat animé par Dominique Pirio, formatrice forestière et présidente de Clim’actions Bretagne Sud (13h version courte et 14h30 version longue)
  • « Des clics de conscience » de Jonathan Attias et Alexandre Lumbroso (13h).

Au théâtre Anne de Bretagne retour des expériences de projets et d’initiatives réalisées par les établissements (13h / 15h) :

Présentation par les élèves et les enseignants :

  • Ecole Saint-Anne Plescop « dans quel monde voulons-nous vivre ?  » diaporama commenté par cinq élèves, qui durerait entre 3 et 5 minutes.
  • Lycée Benjamin Franklin Auray labellisation Eco Ecole avec l’axe de la solidarité
  • Lycée le Blavet Pontivy organisation du premier forum de l’éco-construction, Participation à la fête de la science. Voyage au village de Tamaoute Label Qualycée
  • Lycée Sullio Saint-Jean Brevelay conception du jardin éphémère de Vannes avec des matériaux de récupération et sur le thème du jardin alimentaire et ornemental
  • Lycée Kerplouz des habitants et des étudiants du BTS Gestion et Protection de la Nature ont pris la caméra et sont allés à la rencontre d’autres habitants et acteurs du territoire avec la télé d’ici.

 

Réunion du groupe de travail « Energies Renouvelables … oui mais citoyennes et coopératives » à l’initiatives de Jean-Claude Pierre, Nature & Culture en partenariat avec Clim’actions Bretagne Sud (15h à 17h)

A partir de 17h30 ouverture au public

« Forum Village » avec des acteurs locaux qui représentent une petite partie des multiples initiatives sur notre territoire.

Petite restauration sur place et bar (bière Vannetaise Brasserie La Dilettante. jus de pomme de la Cidrerie du Golfe)

Dédicaces de Pierre Rabhi  

20h Conférence débat 

« Dans quel monde voulons-nous vivre ? » Pierre Rabhi, auteur, philosophe, initiateur du mouvement Colibris et pionnier de l’agriculture écologique, vous propose de réfléchir ensemble dans le cadre d’une conférence animée par Raphaël Souchier.

REMERCIEMENTS 

L’équipe de Clim’actions remercie Pierre Rabhi pour sa venue et sa participation sans limite durant ces deux jours, Joël Labbé à l’initiative de ce projet, le Parc Naturel Régional du Golfe du Morbihan et les Colibris de Rhuys,  partenaires du projet, la mairie de Vannes et l’équipe du Palais des arts et celle des scènes du Golfe pour leur disponibilité et leur confiance, l’équipe éducation au développement durable de l’académie de Rennes et la centaine d’enseignants et accompagnateurs qui ont participé activement au projet « rencontre avec Pierre Rabhi et les 1600 élèves de Bretagne Sud » depuis le mois de juin dernier, l’association Expédition MED, le CPIE de Belle-île en mer, les petits débrouillards, l’observatoire du plancton, le Parc Naturel Régional, Jean-Claude Pierre, Eugène Riguidel et Bérenger Laurent, Roger Abbalain (ferme 100% autonome) pour avoir animé les neuf ateliers pour les scolaires, aux acteurs porteurs d’avenir qui ont participé aux Forum Village,  à Biogolfe et Mémé patate pour leur petit coup de pouce sympathique, un coup de chapeau aux élèves de  Sullio, à Saint-Jean Brevelay pour leurs magnifiques compositions florales et un très grand merci aux adhérents et bénévoles de clim’actions Bretagne Sud qui ont permis que cette journée d’exception soit une véritable réussite. 

 

Sans titre

PRESENTATION DE PIERRE RABHI

Paysan, écrivain et penseur français d’origine algérienne, Pierre Rabhi est l’un des pionniers de l’agriculture écologique en France. Il défend un mode de société plus respectueux des hommes et de la terre et soutient le développement de pratiques agricoles accessibles à tous et notamment aux plus démunis, tout en préservant les patrimoines nourriciers.

Depuis 1981, il transmet son savoir-faire en Afrique, en France et en Europe, cherchant à redonner leur autonomie alimentaire aux populations. Il est aujourd’hui reconnu expert international pour la sécurité alimentaire et a participé à l’élaboration de la Convention des Nations Unies pour la lutte contre la désertification.

Pierre Rabhi appelle à « l’insurrection des consciences » pour fédérer ce que l’humanité a de meilleur et cesser de faire de notre planète-paradis un enfer de souffrances et de destructions. Devant l’échec de la condition générale de l’humanité et les dommages considérables infligés à la Nature, il nous invite à sortir du mythe de la croissance indéfinie, à réaliser l’importance vitale de notre terre nourricière et à inaugurer une nouvelle éthique de vie vers une « sobriété heureuse ».

Pierre Rabhi a été à l’origine de nombreuses structures, nées de sa propre initiative ou de ses idées : ainsi l’association Terre & Humanisme (d’abord appelée “Les Amis de Pierre Rabhi”), le Mouvement des Oasis en Tous Lieux, le centre agroécologique Les Amanins, la Ferme des enfants-Hameau des Buis et plus récemment le Mouvement Colibris. Il est sollicité pour de nombreuses conférences dans le monde, et a publié plus d’une quinzaine d’ouvrages dont les derniers chez Actes Sud “Vers la sobriété heureuse”, «Pierre Rabhi, semeur d’espoirs – entretien avec Olivier Le Naire » mais aussi « L’agroécologie, une éthique de vie », « La Puissance de la modération » aux Editions Hozhoni, et « la Convergence des Consciences » aux Editions du Passeur. Ces deux derniers ouvrages sont, dans la collection « Carnets d’Alerte » en collaboration avec Juliette Duquesne « Pour en finir avec la faim dans le monde » et « Les semences, un patrimoine vital en voie de disparition » (Presses du Châtelet).

« De ses propres mains, Pierre Rabhi a transmis la Vie au sable du désert… Cet homme très simplement saint, d’un esprit net et clair, dont la beauté poétique du langage révèle une ardente passion, a fécondé des terres poussiéreuses avec sa sueur, par un travail qui rétablit la chaîne de vie que nous interrompons continuellement ». Yehudi Menuhin

 

Les commentaires sont clos.