Pesticides : pourquoi et comment s’en passer le samedi 19 mars 2016, 17h Cantine du Bourg de SENE

« PESTICIDES POURQUOI ET COMMENT S’EN PASSER ? Séné 19 mars 2016
Samedi 19 mars 2016, plus de cent cinquante personnes ont participé à la conférence organisée par Clim actions Bretagne Sud qui souhaite dénoncer l’impact nocif des pesticides sur la santé et l’environnement et valoriser les solutions pour s’en passer.
Après un mot d’accueil de Luc Foucault, maire de Séné et Vice Président du Parc Naturel Régional du Golfe du Morbihan un clip vidéo réalisé par Sylvain Huet (la télé d’ici) sur les pesticides, a été projeté.
Joël Labbé, Sénateur du Morbihan et auteur de la loi « zéro-phyto » a expliqué les enjeux et la mise en œuvre de cette loi.
Bruno Perera, du bureau d’étude Kolibri a fait un état des lieux des dangers des pesticides et leur impact sur la santé et l’environnement.
Notre territoire est doté de nombreux acteurs qui agissent pour développer des alternatives aux pesticides.
Les collectivités territoriales agissent pour arrêter l’utilisation de désherbants et d’insecticides chimiques dans leurs communes, conscientes des risques pour la santé des agents communaux et des habitants. Bernard Audran, maire d’Ambon et Vice Président du Parc Naturel Régional, Thierry Eveno, adjoint au Maire de Saint-Avé, Yvon Toudic, responsable du service technique de Damgan et Sophie Giraud chargée de mission au PNR ont présenté leurs actions, les outils, les moyens et les résultats plébiscités par leurs administrés.
Le mouvement associatif porte un grand nombre d’initiatives pour se passer des pesticides et sensibiliser les habitants. Plusieurs actions ont été présentées avec Jardiner en Pays Vannetais (Marie-France Tondeur), les incroyables comestibles (Odile Moullé et Mickael Rateau), la Ligue de Protection des Oiseaux (Philippe Berger),
Le secteur économique se mobilise également. Le Groupement des Agriculteurs bios du Morbihan (David Hervé) et Néo emploi (Armelle Le Borgne) ont présenté des actions dont les résultats nous permettent d’espérer une mobilisation plus large encore.
Cette conférence s’est clôturée en musique avec la tonique fanfare du Bono autour d’une disco soupe.
L’utilisation massive des pesticides a un impact sur le climat. La synthèse des pesticides est émettrice directe de gaz à effet de serre. Les écosystèmes jouent un rôle essentiel dans le captage et le stockage du gaz carbonique. 65.000 tonnes de pesticides épandus par an, la France est le premier pays européen utilisateur de pesticides et le troisième au monde. Les pesticides sont partout : dans nos sols, dans nos océans, nos rivières et l’eau que nous buvons, dans l’air et dans notre alimentation. Nous portons toutes et tous des traces de pesticides. Les impacts sont reconnus sur notre santé, sur la biodiversité, sur la qualité des sols, sur la qualité de l’eau, sur la qualité de l’air et sur le dérèglement climatique. Ne plus utiliser des pesticides est une urgence pour nous toutes et tous. Des alternatives existent mais nous traînons des pieds à les mettre en œuvre. En France, 4,90 % seulement de la surface agricole française est en bio.

prog 19 mars pesticides

Les commentaires sont clos.