Compte rendu atelier agriculture- alimentation locale du 26 avril 2017

Compte-rendu Atelier agriculture-alimentation locale du 26 avril 2017

 

Participants : Marie-José Thouvenel, Anne Morisseau, Marie-Hélène Morel, Jean-Pierre Le Lan, Armel Mahé, François Daguin, Stéphanie Bourne, Marie-Véronique et Jacques Laurent et Claire Masson.

 

Vocabulaire et sigles :

GASE : Groupement d’Achat en Service Épicerie

DÉCISIONS PRISES :

1)- Questionnaire aux parents d’élèves :

Se concentrer sur les six écoles participant à la semaine du goût dans le cadre du programme Alimen Terre du Pays de Vannes (recontacter Nina Trallero).

Pour le questionnaire, voir celui mis en place par Aurélie Rio à Pluvigner, mais questionnaire plus orienté gaspillage que bio (cf Jean-Pierre Le Lan)

Contacter Directeurs et conseils d’écoles. Lien sera fait entre déchets-gaspillage alimentaire-alimentation bio.

2)- OK pour actions communes avec les 2 autres associations « incroyables comestibles » et « amis de la conf » : organisation d’ateliers, par exemple permaculture, d’évènements, par exemple projection du film de Beccu, d’actions en partenariat sur le territoire (Pays de Vannes/Auray), etc…

3)- Fiche de suivi des actions :

Il est important de faire le point à chaque atelier pour bien mettre en évidence qui est en charge de chaque action, l’avancement, l’étape suivante programmée. Cette fiche mise à jour est jointe à ce compte-rendu.

4)- Ateliers à mettre en place à la rentrée :

  • Compostage-paillage et permaculture géré par les Incroyables Comestibles
  • Cuisine pour développer l’utilisation de légumes locaux et de saison géré par Marie-Véronique Laurent et Marie-Hélène Morel ou Anne Morisseau
  • Glanage (de courgettes, courges, navets, poivrons….) géré par Stéphanie Bourne : mettre en place des équipes de bénévoles avec le TAG56 (déjà fait avec le TAG22 et TAG35) ; faire le lien avec la banque alim ou les assos d’insertion ; structurer ce glanage.

Point à faire à la prochaine réunion mercredi 28 juin pour préparer la rentrée de septembre.

5)- Réflexions d’intervenants :

a)- Les tenants d’une culture critiquent celle des autres (agro-alim versus bio). Un travail de fond est à faire en sachant que le métier est difficile. Un élu motivé est un atout à ne pas négliger. A Liffré nomination d’une conseillère municipale déléguée dont c’est la mission.

b)- Le sujet « transmission des exploitations aux enfants de plus en plus rare » est un vrai sujet. Comment faire venir en agriculture ceux qui ne sont pas de ce milieu d’origine.

c)- Actuellement, en Bretagne sud, le producteur est bien souvent aussi transformateur et commercial. Ce n’est pas le cas en Bretagne nord où le producteur confie sa production à un transformateur.

d)- Tout le monde veut son propre petit abattoir de ferme; on va se retrouver sans grand abattoir … car n’importe quel inspecteur sérieux pourrait en fermer 1 sur 2.

 

Les commentaires sont clos.