Hydroliennes et Energies Marines Renouvelables dans le Golfe du Morbihan

morbihan

Organisation d’un Forum citoyen :  Projet « Hydroliennes et Energies Marines Renouvelables dans le Golfe du Morbihan »

Port-Navalo 15 Avril au 10 Juin 2017

Contexte : Action initiée par l’association Clim’actions Bretagne Sud, en partenariat avec le PNR Golfe du Morbihan, l’Université de Bretagne Sud, la commune d’Arzon, Morbihan Energies et la Région Bretagne, dans le cadre de la transition vers les énergies renouvelables et leur utilisation locale sur le territoire, dans le respect des contraintes environnementales et sociales et en partageant l’ensemble des connaissances nécessaires aux décisions les mieux appropriées, en amont des dispositions réglementaires.

Objectif : Le projet vise à étudier avec toutes les parties prenantes (citoyens, associations locales, collectivités, élus, entreprises, porteurs de projets…) les potentialités d’installation, d’utilisation et les impacts éventuels du développement d’hydroliennes dans le Golfe du Morbihan comme source locale d’énergie renouvelable en offrant à l’ensemble des acteurs un forum sous forme d’un parcours de découverte, d’ateliers d’information et d ‘échanges et d’un forum ouvert.

Date et lieu : la Criée de Port Navalo, d’avril à septembre 2017.

Contexte :

Comprendre et échanger pour agir intelligemment

L’ambition d’opérer d’ici 15 ans une transition énergétique vers le zéro carbone fossile[1] pour l’ensemble de notre économie et notre société va poser des difficultés considérables à tous les niveaux. Des résultats concrets ne pourront être obtenus sans une réelle information et participation de la population pour assurer les évolutions nécessaires vers une économie et une société respectueuses des hommes et des équilibres naturels.

Les membres de Clim’actions Bretagne sud se sont rassemblés pour faciliter sur notre territoire une appropriation collective de cet objectif, en organisant conférences, travaux en commun et microprojets expérimentaux, en interaction étroite avec les partenaires institutionnels, associatifs et économiques.

Pour réussir, nous devons ensemble prendre en compte plusieurs enjeux :

. Agir face au changement climatique grâce aux économies d’énergie, à l’efficacité énergétique et à la transition décarbonée ;

. Rendre compatibles le développement équilibré du territoire et des activités éco-industrielles, la préservation de l’environnement naturel et de la qualité de vie des habitants ainsi qu’une gouvernance efficace et respectueuse des citoyens.

L’hypothèse hydrolienne

Chaque mode de production d’énergie renouvelable envisageable sur le territoire présente son cortège d’avantages et de risques. La solution de facilité -ne rien faire- laisserait aux autres territoires, ou à l’Etat, la responsabilité et la maîtrise de notre futur. Ce qui serait difficilement acceptable. Il revient donc à l’ensemble des acteurs et de la population d’évaluer correctement les potentialités et impacts, et de choisir en conséquence les modes d’énergie renouvelable les plus adaptées à nous assurer un futur de qualité.

Le Golfe du Morbihan offre un environnement qui semble particulièrement adapté au développement des hydroliennes comme source d’énergie renouvelable quasi continue. En effet, il bénéficie de courants de marée forts et réguliers, de l’existence de chenaux profonds pouvant abriter des turbines de plus de 10 m de haut sans interférer avec la navigation, et de la présence d’une urbanisation importante autour du golfe permettant un usage local de l’électricité produite. En parallèle, plusieurs ports peuvent abriter de petites turbines suspendues à des chalands en bordure des courants, permettant la recharge de batteries utilisables pour la propulsion de navires électriques, et limitant ainsi le fort impact actuel des navires à propulsion thermique.

Face à ce développement éventuel, le Golfe du Morbihan est doté d’un environnement naturel exceptionnel et de paysages attractifs. Le développement touristique des 40 dernières années ne s’est pas fait sans conséquences, et il est fondamental de ne rien faire qui risque d’amplifier les dégradations. C’est un environnement fragile, tant au point de vue des espaces naturels que de ses usages traditionnels, et un équipement hydro-électrique peut présenter des risques qui doivent être correctement évalués et pris en compte par la population et les acteurs engagés.

Pour Clim’actions Bretagne sud, cet antagonisme apparent est représentatif des risques liés à un nouveau développement face à la nécessité de mieux protéger l’environnement. C’est un exemple caractéristique des défis auxquels nous sommes appelés à faire face dans les prochaines années pour un passage de l’usage des énergies fossiles vers les énergies renouvelables.

Clim’actions pense donc utile de contribuer à créer les conditions d’une information complète et contradictoire sur ces défis, tout en facilitant des échanges de qualité entre les acteurs concernés, dans le but d’identifier ensemble les points d’accord et de désaccords réels, ainsi que des pistes innovantes satisfaisantes pour tous. Nous pensons possible de ne pas reproduire indéfiniment les situations -trop fréquentes en France- d’incommunication et d’affrontements stériles entre usagers d’un même territoire.

Le Forum citoyen de Port Navalo :

Objectifs visés

Expérimenter des formes innovantes de médiation en amont du processus réglementaire pour partager savoirs et valeurs des différentes composantes sociales, économiques et politiques du territoire. Et ainsi faciliter une prise de décision sur le développement local des énergies renouvelables, qui soit à la fois acceptable par l’ensemble de la communauté et prenne en compte la raréfaction et le renchérissement du coût des énergies fossiles, ainsi que les objectifs de la loi de transition énergétique de 2015.

Le forum s’appuiera sur 3 modes d’actions pour faciliter une appropriation collective de la thématique:

1- un parcours de découvertes présentant, de façon visuelle, le contexte : hydroliennes et matériel technique, maquettes, tests en mer, posters et vidéos informatifs sur les environnements bathymétriques, biotopes, énergies renouvelables, contraintes sociétales, actions locales autour des énergies marines renouvelables et des utilisations douces.

2- des ateliers d’information et d’échange replaçant dans un contexte plus large les problématiques liées au développement des énergies marines renouvelables dans le golfe et facilitant une meilleure compréhension par tous des principaux enjeux et perspectives.

3- une journée de réflexion et de propositions (Forum Ouvert) -réunissant les différents acteurs associatifs, sociaux, économiques, experts scientifiques, techniques, élus et représentant de l’Etat – pour permettre un échange approfondi sur la perception du contexte et des perspectives à venir.

. Le parcours de découverte sera organisé et coordonné par Arzon, sous la direction scientifique de Laurent Labeyrie

. Les ateliers et la journée de synthèse seront coordonnés par Clim’Actions Bretagne sud (Raphaël Souchier, Thierry Varlet) et animés en faisant appel à des méthodes d’Intelligence Collective.

[1] Aller vers le zéro carbone fossile passe par réduire la consommation énergétique et accroître son efficacité, réduire l’utilisation de combustibles fossiles et les remplacer par l’énergie renouvelable.

Coordinateurs du projet: Laurent Labeyrie, Raphael Souchier et Thierry Varlet

 

logo_pnrgm_cmjn                  100projets

 

 

 

Les commentaires sont clos.