Pour aller plus loin après les gestes au quotidien

Nos modes de consommation ont un impact sur le climat.  C’est un formidable levier pour passer à l’action…

Manger des produits locaux de qualité

Impact  sur le climat : En 2015, un produit alimentaire parcourt en moyenne plus de 2000 km entre son lieu de production et l’assiette du consommateur.

Alternatives : Consommer des produits locaux de saison, adhérer à une AMAP (association pour le maintien d’une agriculture paysanne) ou à un GASE (groupement d’achat en service épicerie), acheter dans une boutique de producteurs ou directement chez le producteur.

Manger moins de viande mais de meilleure qualité

Impact  sur le climat: Il faut entre 2 et 12 kg de céréales pour produire 1 kg de viande. Manger 1kg de steak contribue autant au réchauffement climatique que parcourir 130 km en voiture.

Alternatives : manger des protéines végétales (céréales et légumineuses) et de la viande de qualité (bio, élevage sur herbe) et de proximité.

Mettre fin au gaspillage alimentaire

Impact  sur le climat : un français jette en moyenne 20kg de nourriture consommable.

Alternatives : acheter moins, cuisiner les restes, composter les épluchures et les autres déchets inévitables.

Se passer de pesticides

Impact sur le climat : avec 65.000 tonnes de pesticides épandus par an, la France  est le  premier pays européen utilisateur de pesticides et le troisième au  monde. Les pesticides sont partout : dans nos sols, dans nos océans, nos  rivières et l’eau que nous buvons, dans l’air et dans notre  alimentation. Les impacts sont reconnus sur notre santé, la biodiversité, la qualité des sols, de l’eau, de  l’air et sur le dérèglement climatique.

Alternatives : augmenter la surface agricole française en  bio (moins de 5% actuellement). Utiliser les matériels et les solutions techniques pour se passer partout des pesticides.

 Passer du jetable au durable

Impacts sur le climat : sacs plastiques, vaisselle jetable et des quantités de produits sont utilisés pour une courte durée, avant de partir à la poubelle, où ils ne sont généralement pas recyclés et polluent la nature.

Alternatives : une façon de consommer plus économe en réduisant nos déchets.

 Partager

Impact sur le climat : Une voiture reste en moyenne immobile 95 % du temps. Combien de fois utilisez vous chaque année votre service à raclette, votre tondeuse ou votre perceuse ? La fabrication et la gestion en fin de vie des produits consomment des ressources et entraînent des pollutions.

Alternatives : partager, louer ou échanger entre amis, voisins et par les réseaux sociaux

 Se déplacer à plusieurs ou sans moteur 

Impact  sur le climat: 15 % des émissions des effets de serre des Français

Alternatives : transports collectifs, auto partage, vélo.

Réfléchir à deux fois avant de prendre l’avion

Impact  sur le climat Un aller-retour Paris New-York pour une personne correspond à l’émission d’une tonne de CO2

Alternatives : le train, le bateau, le voilier stop.

 Epargner et utiliser son argent sans regret

Impact sur le climat : l’épargne des français représente 5300 milliards d’euros c’est un formidable levier à condition de bien choisir sa banque et d’investir judicieusement.

Alternatives : se passer des services de banques et de filiales utilisant les paradis fiscaux et de celles qui investissent dans les énergies fossiles. Choisir des fonds éthiques comme le fonds vert de Novethic ou ceux labellisés par Finansol et des investisseurs éthiques comme la Nef. Adhérer à une monnaie locale.

Choisir son électricité 100 % renouvelable

Impact sur le climat : notre indépendance aux énergies fossiles et des centrales nucléaires.

Alternatives : depuis 2007, les particuliers peuvent changer de fournisseur d’électricité. Il est possible de choisir un fournisseur qui peut vous garantir un approvisionnement en énergie 100 % renouvelable comme Enercoop.

Agir contre le gaspillage énergétique

Impact sur le climat : chauffer à 19° plutôt qu’à 20° représente une baisse de 7 % de sa consommation de chauffage. Éteindre tous les appareils en veille (box comprise), isoler son logement sont autant de moyens pour diminuer sa consommation globale.

Alternatives : s’habiller un peu plus chaudement à l’intérieur permet d’éviter de surchauffer.

Les propriétaires et copropriétaires peuvent bénéficier d’aides financières pour mieux isoler leur habitat, investir dans les énergies renouvelables ou dans une meilleure régulation thermique. Les espaces info énergie sont là pour nous aider.

Agir pour le climat

Impact sur le climat: peu de moyens nationaux sont mis en œuvre pour préserver la nature et le climat. Les associations environnementales œuvrent sans relâche pour sensibiliser le plus grand nombre mais il manque encore de mobilisation populaire. Les acteurs sont essentiellement les associations, les réserves, les parcs naturels, les collectivités.

Alternatives : participez et adhérez à une ou plusieurs associations, utilisez les outils participatifs, informez vous, apprenez avec les sciences participatives.

 

Les commentaires sont clos.