Climats intérieurs

Pour Anne Warin, Paul Maisonneuve et Thierry Brulavoine  , les trois co-fondateurs de Singuliers Collectifs, ce projet est né de considérations communes pour les questions écologiques. Comme le dit Paul : « A force de taper dans la cagnotte Terre, qui va finir par payer l’addition ? » Au printemps 2015, ce projet « Climats intérieurs, paroles d’habitants » avait été élaboré dans l’espoir de le voir financé dans le cadre de la préparation de la COP21 de décembre 2015, à Paris. Mais ce n’était pas son heure… Il glissa dans un carton ! C’est le souvenir d’une petite phrase de son amie Maria Koleva qui poussa Thierry à suggérer l’idée de lancer Singuliers Collectifs dans l’aventure sans attendre de financement. Singuliers Collectifs apporte ainsi, à sa mesure, sa pierre à la prise de conscience générale concernant les problématiques inhérentes au dérèglement climatique.

En écho à la Conférence de Paris (COP21, fin 2015), les membres de Singuliers Collectifs sont allés, dès octobre, à la rencontre de 13 habitants de Vannes et du Pays de Redon pour recueillir leurs ressentis, leurs vécus, leurs climats intérieurs autour de ce sujet qui nous concerne tous. En quoi se sentent-ils directement concernés par le réchauffement climatique… ou pas ? Quelles inquiétudes, quels espoirs portent-ils ? Quels changements individuels et collectifs leur semblent possibles ? Quelles paroles du « coeur » et des tripes », en contrepoint aux paroles d’experts ?

Après Redon, l’exposition arrive à Vannes ! Elle sera au centre social Henri Matisse de Vannes du 20 septembre jusqu’au 6 octobre, luis certainement à la maison des associations de Vannes.

Un film pour présenter ce projet :

 

 

 

 

 


Les commentaires sont clos.