Les sentinelles du climat à la Trinité sur mer

Ce samedi 20 novembre 2021, une dizaine de personnes rejoigne l’équipe d’animation du programme « Les sentinelles du climat » sur le site de Kervilhen  à  la Trinité sur mer.

Dominique Pirio (présidente de Clim’actions et experte forestière), Soline Mercier (animatrice en environnement), et Aline Vélot (coordinatrice du projet et animatrice naturaliste) emmènent  la petite troupe des sentinelles du climat pour explorer la diversité des milieux du site de Kervilhen (estran, marais, dunes et landes) et apprendre à reconnaitre les signes du changement climatique à travers différentes espèces.

La traversée du bois de pins donne l’occasion de découvrir le pin de Monterey (Pinus insignis). Une essence plutôt fragile aux aléas climatiques, cassant, mais utile à la stabilisation des dunes, nous explique Dominique Pirio.

Nous observons sur le chemin, une haie de prunellier, d’ajoncs, de baccharis (espèce exotique envahissante), ainsi que la linaire des sables (espèce protégée), du tamaris, nombril de vénus, etc…. Une variété d’espèce indiquée carnet de bord « Les sentinelles du climat » qui peut être observée au fil des saisons (débourrement, floraison, fructification, chute des feuilles…)

Sur la presqu’ile les sentinelles du climat observent, décryptent, avec l’aide de Soline les différentes espèces présentes sur l’estran (bigorneaux, palourdes, patelles, balanes, anémones, etc…). Soline insiste également sur l’importance à respecter la règlementation de la pêche à pied (préserver l’habitat, respecter les périodes de pêche, les quantités et les tailles autorisées).

Malgré le froid un soleil qui ne vient … pas, la bonne humeur est  au beau fixe. Les sentinelles retournent dans la forêt de pins de Monterey à l’abri du vent pour un pique-nique à la bonne franquette.

Cette sortie en plein air s’achève avec l’observation de divers feuillus présents en sous-bois du pins de Monterey  (chênes verts, chênes pédonculés, saules, bouleaux, etc…) et de multiples oiseaux dans les marais salants de Kervilhen. Sarcelles d’hivers, chevaliers gambettes, aigrettes garzettes, mais aussi des nombreuses bernaches en vol, ou huitrier pie au bord de l’eau, émerveillent nos amoureux de la nature, les sentinelles du Climat !

Rédactrice : Aline Vélot, Clim’actions

Cette sortie est organisée dans le cadre d’un projet animé par :

  • Auray Quiberon Terre Atlantique et 7 acteurs locaux tous engagés dans une dynamique de transition écologique :
  • Aloen,
  • Cap des Possibles,
  • Clim’actions Bretagne Sud,
  • Nature et Traditions du Pays d’Auray (écomusée de St Dégan),
  • Les Lucioles Ria d’Etel en Transition,
  • SCIC Écovillage de Keruzerh (en lien avec Ce qui relie),
  • SCIC Lucioles Energies )
  • Coopération, mise en réseau et démarche collective sont donc au coeur de ce projet baptisé « Un territoire apprenant et engageant pour les transitions »
Avec le soutien de la Région Bretagne, l’ADEME Bretagne, l’agence de l’eau Loire-Bretagne et l’Office Français de la Biodiversité.

Les commentaires sont clos.